LES MISSIONS

LE TOBOGGAN REMPLIT TROIS MISSIONS PRINCIPALES

1. Diffusion culturelle

Offrir au public un large éventail de propositions au niveau du théâtre, du cinéma, des arts plastiques. Reconnu pour leur éclectisme, les saisons artistiques du Toboggan sont composées de spectacles, d’expositions, de films de qualité.

2. Soutien à la création théâtrale, chorégraphique, cinématographique contemporaine.

Le théâtre accueille pour 3 ans en résidence des équipes artistiques : théâtre et danse . Le Ciné Toboggan organise une manifestation de courts métrages dont les réalisateurs ont moins de trente ans.

3. Le développement d’actions culturelles et de sensibilisation

visant à rencontrer et à former de nouveaux publics. Ces actions réalisées avec les équipes en résidence ou des artistes associés sont faites en direction des partenaires locaux ; à savoir les établissements scolaires, les équipements sociaux, les associations, les entreprises. Elles prennent diverses formes : ateliers, stages, répétitions publiques, petites formes présentées dans des lieux non dédiés aux spectacles vivants. Le Toboggan, par son cinéma, son théâtre, son espace d’expo et sa médiathèque présente également une saison culturelle auprès des enfants des écoles primaires, des collèges et des lycées.

GROUPE DES 20

Le Toboggan est membre du groupe des 20, Théâtres de ville en Rhône-Alpes

Les Théâtres de ville : une richesse nationale. Lieu de rassemblement, de partage, d’idées, de fête, les Théâtres de ville sont plus que jamais dans la cité indispensables à la vie de ses habitants. Ces vingt dernières années, les théâtres dans les villes moyennes ont bien changé. Il est loin le temps où seuls l’opérette, les théâtres de boulevard, les galas de variétés et quelques matinées scolaires avaient droit de citer. Aujourd’hui, dans des beaux théâtres souvent rénovés par les maires, les directeurs, entourés d’équipes professionnelles, développent en toute liberté des projets ambitieux avec les artistes associés. La création artistique est entrée dans les Sous-Préfectures ! Elle n’est plus alors l’apanage de Paris ou de grandes villes. Et elle n’a pas fait fuir les spectateurs. Au contraire, elle a permis de construire de nouveaux publics. Et l’on a vu fleurir les " Ecoles du spectateur ". Les artistes sont entrés dans les écoles, les hôpitaux, les prisons... Ils sont entrés dans la ville, ils sont entrés dans la vie.

Aujourd’hui, il n’y a plus un théâtre de ville, digne de ce nom, sans un compagnonnage avec une équipe artistique, des créations et une politique du spectateur. A l’écoute de la société, bien dans leur ville, les directeurs de théâtres de ville ont aussi enrichi leurs programmations. Pluridisciplinaires, équilibrées entre création et diffusion de spectacles, de plus en plus internationales, souvent originales, elles font preuve d’une belle exigence artistique. Elles rencontrent un réel succès auprès des publics. Conscients de leurs responsabilités, des enjeux qu’ils symbolisent, les directeurs se rassemblent en région. C’est ainsi que sont nés " le Groupe des 20 " en Rhône-Alpes, " le Groupe des 20 " en Ile de France et plus récemment " le Vivier " en Normandie. Ces 50 théâtres sont à l’origine de dizaines de créations de spectacles et représentent plusieurs centaines de milliers de spectateurs. Ensemble ils se regroupent pour mieux faire entendre leur voix, mais aussi tout simplement parce qu’aujourd’hui on ne peut plus faire sa culture seul dans son coin. De cette réunion sont nés des échanges fructueux, des projets innovants avec les artistes et... des revendications.

Aujourd’hui donc il y a en France un nouveau réseau remarquable de théâtres. Après la création des maisons de la culture et des scènes nationales, c’est peut-être le phénomène majeur de la vie théâtrale en France. L’Etat ne peut l’ignorer. Il y a répondu début 2000 en créant les scènes conventionnées. Un label qui s’accompagne d’un engagement financier pendant trois ans. Une reconnaissance pour les théâtres de ville. Ce n’est pas rien ! Ce n’est pas suffisant ! Pourquoi ? Tout d’abord, parce qu’à de rares exceptions l’aide est proche de celle accordée auparavant et qu’elle est souvent insuffisante pour pérenniser la création artistique. Ensuite parce que l’Etat s’était engagé à créer 150 scènes conventionnées en 3 ans. Il y en aurait aujourd’hui une quarantaine, nous sommes loin du compte. Enfin, parce que l’Etat, quand il ne se retire pas, réduit actuellement son aide aux lieux non conventionnés. Pourtant ce réseaux de théâtres de ville est une richesse pour les villes, est une richesse pour les régions, est une richesse pour la France. Si l’on veut pour la France une grande politique culturelle, l’Etat doit s’engager pleinement avec les collectivités territoriales en faveur des théâtres de ville.
Alain Moreau, vice-président du " Groupe des 20 "

LE GROUPE DES 20
Château Rouge - Annemasse / Théâtre de Bourg en Bresse / Théâtre Jean Vilar - Bourgoin Jallieu / Espace Albert Camus - Bron / Le Toboggan - Décines / La Rampe - Echirolles / Les Saisons - Théâtre de Givors / L’Hexagone-Scène Nationale - Meylan / Théâtre de la Renaissance - Oullins / L’Amphithéâtre - Pont de Claix / Train Théâtre - Portes-lès-Valence / Théâtre de Privas / Centre Culturel - La Ricamarie / Théâtre Municipal de Roanne / Centre Culturel Théo Argence - St Priest / L’auditorium - Seynod / Maison des Arts - Thonon les Bains / Centre Culturel Charlie Chaplin - Vaulx en Velin / Théâtre de Vénissieux / Théâtre de Vienne / Service Culturel de la C.A.P.I. - Villefontaine / Théâtre de Villefranche / Le Grand Angle - Voiron /

LABELS ET RÉSEAU

SCENE CONVENTIONNÉE
PLATEAU POUR LA DANSE

Le Toboggan a obtenu le label "Scène conventionnée Plateau pour la danse" attribué par le Ministère de la Culture en Octobre 2001.

SCENE RHÔNE-ALPES
Le Toboggan a obtenu la nomination de "Scène Rhône-Alpes" en 2002 par la Région. "Riche de ses artistes, la Région Rhône-Alpes soutient les salles de spectacles qui leur font une large place, dans un souci d’excellence artistique et de rencontres avec les publics. 25 théâtre de villes répondent à ces orientations. Ces 25 lieux reconnus comme "Scène Rhône-Alpes" se sont engagés, avec l’aide de la Région, en faveur de la création, de la diffusion de formes artistiques variées et de l’accès de tous aux arts de la scène. Parce que Le Toboggan s’inscrit dans ces orientations, il fait partie des 25 Scène Rhône-Alpes de la Région.

 
Site réalisé par Scène Service / Conception graphique : Yannick Bailly / Lifting : Joran Tabeaud