Je prends ta peine

De Anne Consigny

Je prends ta peine

De Anne Consigny

Susanna, mère de famille de la banlieue pauvre d’Erevan, et sa fille Narine arrivent à Paris. Elles ne viennent pas en touristes, elles sont ici pour un traitement médical : Narine, 26 ans, a été diagnostiquée d’un cancer foudroyant. Les médecins lui ont dit qu'il ne lui reste que 15 jours à vivre si elle reste en Arménie. C’est chez Anne, comédienne, que le hasard les amène. Elles vont devenir amies dès le premier regard. Elles ne partagent ni la langue, ni les codes sociaux, ni les traditions, ni la culture mais elles deviennent comme deux sœurs. Il n’y a pas de hasard et la roue de la vie tourne. Anne a filmé au plus intime, ce journal intime...

« Ce n’est pas seulement le sujet qui fait la force de Je prends ta peine, mais aussi le regard d’Anne Consigny, tout de suite juste et à bonne distance. En cela, si le titre du film est la traduction d’une expression arménienne, il est aussi la parfaite expression de ce que la comédienne parvient à montrer ». Le Monde

Realisé par Anne Consigny.
Avec Anne Consigny.
France – 2019 – 1h06

  • Le 31-01-2020 à 20h30
  • En présence de la réalisatrice Anne Consigny.
  • Soirée organisée avec le partenariat du Centre National de la Mémoire Arménienne.

Billetterie en ligne